Question #1749   Proposée par Answiki le 21/10/2021 à 19:06:45 UTC

Quels sont les points à vérifier lors de l'achat d'un véhicule d'occasion ?

Answer   Submitted by Answiki on 10/21/2021 at 06:51:32 PM UTC

Lors de l'achat d'un véhicule d'occasion, plusieurs points sont à vérifier.



Documents administratifs et entretien


Certificat d'immatriculation : vérifiez que le certificat est en règle et au nom du propriétaire

Histovec : demander au vendeur de vous transmettre l'histovec du véhicule, vous pourrez vérifier l'historique et le kilométrage du véhicule.

Numéro de série : vérifiez que le numéro de série du certificat d'immatriculation correspond bien avec celui du véhicule.

Carnet d'entretien : l'ensemble des visites d'entretien devrait idéalement être présentes sur le carnet. Vérifier que l'entretien réalisé correspond bien au plan d'entretien préconisé par le constructeur et qu'il n'y a longues périodes au cours desquelles l'entretien n'aurait pas été fait.

Factures : les factures vous donne une idée des réparations qui ont été faites. Vous saurez notamment si le véhicule a été réparé dans le réseau de la marque ou chez un garagiste indépendant.



Examen statique


Peinture : des différences de teinte sont généralement le reflet de réparations consécutives à des chocs ou des accidents. Une peau d'orange est aussi révélateur d'un élément repeint.

Carrosserie : l'alignement des éléments de carrosserie est un indicateur de pièces changées ou réparée. Il existe des petits outils portatifs mesurant l'épaisseur de peinture. Ces appareils sont très efficaces pour détecter des sur-épaisseurs, généralement dues à un excès de mastique ou plusieurs couches de peinture.

Les ouvrants : les portes, haillons, coffres, capots, trappe à carburant, etc doivent s'ouvrir et se fermer sans jeu et sans difficulté.

Vitres : vérifiez que les vitrages ne sont pas fissuré, fêlés et ne comportent pas d'impactes.

Joints : vérifiez l'état et l'étanchéité des joints (portière, vitres, hayon ...).

Chassis : vérifiez que le chassis ne comporte pas de traces de rouilles ou de chocs.

Pneumatiques : inspectez l'usure des pneumatiques et vérifiez qu'il n'y a pas un déséquilibre d'usure. Il est obligatoire qu’ils soient de même marque et de dimension identique sur un même essieu.

Jantes : les jantes sont les premiers témoins de chocs avec les bordures. Leur usure reflète la conduite des propriétaires précédents.

Tableau de bord : prenez le temps d'inspecter le tableau de bord et de tester l'intégralité des interrupteurs et comodos.

Climatisation, siège chauffants... : si le véhicule en est équipé, vérifiez qu'ils fonctionnent.



La mécanique


Les fuites : si le moteur comporte des traces d'huile fraîches, en particulier le bas moteur cela nécessitera généralement le remplacement d'un joint (réparation qui peut être onéreuse).

La batterie : l'oxydation sur les bornes est révélateur d'un manque d'entretien ou d'une usure avancée de la batterie. La corrosion des tôles qui supportent la batterie est généralement un bon indicateur de l'état de corrosion du véhicule.

Les durites : elles ne doivent pas comporter de fuites, d'hernies ou de craquelures.

L'huile : vérifiez toujours le niveau et la consistance de l'huile. À froid, ouvrez le bouchon d'huile et assurez vous qu'il n'y a pas de traces d'huile crémeuse. Cette mousse jaunâtre est révélatrice d'une fuite interne : le liquide de refroidissement se mélange avec l'huile moteur.

Circuit de refroidissement : vérifiez le niveau de liquide de refroidissement, et l'absence de fuite dans le circuit, en particulier sous le radiateur.

Liquide de frein : comme pour les autres liquides, il est prudent de vérifier le niveau du liquide de frein.

Disque de frein : un contrôle visuel des disques donnera une idée de son état d'usure. un disque doit être remplacé lorsqu'il a perdu entre 10 et 15% de son épaisseur.

Plaquette : même si le remplacement des plaquettes est une opération courante, il est préférable d'en contrôler l'usure.



L'essai routier


Le moteur au ralenti : démarrez le moteur, idéalement à froid, et écoutez le bruit. Des bruits anormaux, des cliquetis, des cognements sont autant de futurs problèmes. Le régime moteur doit être régulier. Les fumées d'échappement sont un indicateur de l'état interne du moteur.

Le moteur roulant : sur route, il ne doit pas y avoir de trous à l'accélération ou de bruits suspects. À chaud, accélérez jusqu'à la zone rouge du compte-tours et contrôlez le comportement du moteur lorsqu'il monte en régime.

L'embrayage : frein à main serré, passez une vitesse (seconde ou troisième), et embrayez. Si le moteur ne cale pas, il faudra prévoir le changement de l'embrayage, qui est une opération onéreuse.

La boite de vitesse : sur route, passez toutes les vitesses, y compris la marche arrière. Les vitesses ne doivent pas sauter, craquer ou claquer. Une vitesse qui a du mal à l'enclencher est révélateur d'une usure de la boite.

Tenue de route : sur une route droite, laissez le véhicule prendre sa trajectoire naturelle en relâchant légèrement le volant. Le véhicule doit idéalement rester dans l'axe de la route. Le contrôle technique exige une déviation inférieure à 8m sur 100m parcourus.

Le freinage : en ligne droite, après s'être assuré qu'il n'y ait pas de véhicule derrière, freinez en laissant la direction légèrement flottante. Le véhicule ne doit pas tirer à droite ou à gauche.

La direction : elle ne doit pas comporter de points durs, ni de jeu. Un jeu trop important peut être un refus au contrôle technique.

17 events in history
Question by Answiki 10/21/2021 at 07:06:56 PM
Que vérifier lors de l'achat d'un véhicule d'occasion ?
Question by Answiki 10/21/2021 at 07:06:45 PM
Quels sont les points à vérifier lors de l'achat d'un véhicule d'occasion ?
Question by Answiki 10/21/2021 at 07:06:36 PM
Quels sont les points à vérifier lors de l'achat une voiture d'occasion ?
Question by Answiki 10/21/2021 at 07:06:23 PM
Quels sont les points à vérifier avant d'acheter une voiture d'occasion ?
Answer by Answiki on 10/21/2021 at 06:51:32 PM

Lors de l'achat d'un véhicule d'occasion, plusieurs points sont à vérifier.



Documents administratifs et entretien


Certificat d'immatriculation : vérifiez que le certificat est en règle et au nom du propriétaire

Histovec : demander au vendeur de vous transmettre l'histovec du véhicule, vous pourrez vérifier l'historique et le kilométrage du véhicule.

Numéro de série : vérifiez que le numéro de série du certificat d'immatriculation correspond bien avec celui du véhicule.

Carnet d'entretien : l'ensemble des visites d'entretien devrait idéalement être présentes sur le carnet. Vérifier que l'entretien réalisé correspond bien au plan d'entretien préconisé par le constructeur et qu'il n'y a longues périodes au cours desquelles l'entretien n'aurait pas été fait.

Factures : les factures vous donne une idée des réparations qui ont été faites. Vous saurez notamment si le véhicule a été réparé dans le réseau de la marque ou chez un garagiste indépendant.



Examen statique


Peinture : des différences de teinte sont généralement le reflet de réparations consécutives à des chocs ou des accidents. Une peau d'orange est aussi révélateur d'un élément repeint.

Carrosserie : l'alignement des éléments de carrosserie est un indicateur de pièces changées ou réparée. Il existe des petits outils portatifs mesurant l'épaisseur de peinture. Ces appareils sont très efficaces pour détecter des sur-épaisseurs, généralement dues à un excès de mastique ou plusieurs couches de peinture.

Les ouvrants : les portes, haillons, coffres, capots, trappe à carburant, etc doivent s'ouvrir et se fermer sans jeu et sans difficulté.

Vitres : vérifiez que les vitrages ne sont pas fissuré, fêlés et ne comportent pas d'impactes.

Joints : vérifiez l'état et l'étanchéité des joints (portière, vitres, hayon ...).

Chassis : vérifiez que le chassis ne comporte pas de traces de rouilles ou de chocs.

Pneumatiques : inspectez l'usure des pneumatiques et vérifiez qu'il n'y a pas un déséquilibre d'usure. Il est obligatoire qu’ils soient de même marque et de dimension identique sur un même essieu.

Jantes : les jantes sont les premiers témoins de chocs avec les bordures. Leur usure reflète la conduite des propriétaires précédents.

Tableau de bord : prenez le temps d'inspecter le tableau de bord et de tester l'intégralité des interrupteurs et comodos.

Climatisation, siège chauffants... : si le véhicule en est équipé, vérifiez qu'ils fonctionnent.



La mécanique


Les fuites : si le moteur comporte des traces d'huile fraîches, en particulier le bas moteur cela nécessitera généralement le remplacement d'un joint (réparation qui peut être onéreuse).

La batterie : l'oxydation sur les bornes est révélateur d'un manque d'entretien ou d'une usure avancée de la batterie. La corrosion des tôles qui supportent la batterie est généralement un bon indicateur de l'état de corrosion du véhicule.

Les durites : elles ne doivent pas comporter de fuites, d'hernies ou de craquelures.

L'huile : vérifiez toujours le niveau et la consistance de l'huile. À froid, ouvrez le bouchon d'huile et assurez vous qu'il n'y a pas de traces d'huile crémeuse. Cette mousse jaunâtre est révélatrice d'une fuite interne : le liquide de refroidissement se mélange avec l'huile moteur.

Circuit de refroidissement : vérifiez le niveau de liquide de refroidissement, et l'absence de fuite dans le circuit, en particulier sous le radiateur.

Liquide de frein : comme pour les autres liquides, il est prudent de vérifier le niveau du liquide de frein.

Disque de frein : un contrôle visuel des disques donnera une idée de son état d'usure. un disque doit être remplacé lorsqu'il a perdu entre 10 et 15% de son épaisseur.

Plaquette : même si le remplacement des plaquettes est une opération courante, il est préférable d'en contrôler l'usure.



L'essai routier


Le moteur au ralenti : démarrez le moteur, idéalement à froid, et écoutez le bruit. Des bruits anormaux, des cliquetis, des cognements sont autant de futurs problèmes. Le régime moteur doit être régulier. Les fumées d'échappement sont un indicateur de l'état interne du moteur.

Le moteur roulant : sur route, il ne doit pas y avoir de trous à l'accélération ou de bruits suspects. À chaud, accélérez jusqu'à la zone rouge du compte-tours et contrôlez le comportement du moteur lorsqu'il monte en régime.

L'embrayage : frein à main serré, passez une vitesse (seconde ou troisième), et embrayez. Si le moteur ne cale pas, il faudra prévoir le changement de l'embrayage, qui est une opération onéreuse.

La boite de vitesse : sur route, passez toutes les vitesses, y compris la marche arrière. Les vitesses ne doivent pas sauter, craquer ou claquer. Une vitesse qui a du mal à l'enclencher est révélateur d'une usure de la boite.

Tenue de route : sur une route droite, laissez le véhicule prendre sa trajectoire naturelle en relâchant légèrement le volant. Le véhicule doit idéalement rester dans l'axe de la route. Le contrôle technique exige une déviation inférieure à 8m sur 100m parcourus.

Le freinage : en ligne droite, après s'être assuré qu'il n'y ait pas de véhicule derrière, freinez en laissant la direction légèrement flottante. Le véhicule ne doit pas tirer à droite ou à gauche.

La direction : elle ne doit pas comporter de points durs, ni de jeu. Un jeu trop important peut être un refus au contrôle technique.

Answer by Answiki on 10/21/2021 at 06:49:59 PM

Lors de l'achat d'un véhicule d'occasion, plusieurs points sont à vérifier.


Documents administratifs et entretien


Certificat d'immatriculation : vérifiez que le certificat est en règle et au nom du propriétaire

Histovec : demander au vendeur de vous transmettre l'histovec du véhicule, vous pourrez vérifier l'historique et le kilométrage du véhicule.

Numéro de série : vérifiez que le numéro de série du certificat d'immatriculation correspond bien avec celui du véhicule.

Carnet d'entretien : l'ensemble des visites d'entretien devrait idéalement être présentes sur le carnet. Vérifier que l'entretien réalisé correspond bien au plan d'entretien préconisé par le constructeur et qu'il n'y a longues périodes au cours desquelles l'entretien n'aurait pas été fait.

Factures : les factures vous donne une idée des réparations qui ont été faites. Vous saurez notamment si le véhicule a été réparé dans le réseau de la marque ou chez un garagiste indépendant.


Examen statique


Peinture : des différences de teinte sont généralement le reflet de réparations consécutives à des chocs ou des accidents. Une peau d'orange est aussi révélateur d'un élément repeint.

Carrosserie : l'alignement des éléments de carrosserie est un indicateur de pièces changées ou réparée. Il existe des petits outils portatifs mesurant l'épaisseur de peinture. Ces appareils sont très efficaces pour détecter des sur-épaisseurs, généralement dues à un excès de mastique ou plusieurs couches de peinture.

Les ouvrants : les portes, haillons, coffres, capots, trappe à carburant, etc doivent s'ouvrir et se fermer sans jeu et sans difficulté.

Vitres : vérifiez que les vitrages ne sont pas fissuré, fêlés et ne comportent pas d'impactes.

Joints : vérifiez l'état et l'étanchéité des joints (portière, vitres, hayon ...).

Chassis : vérifiez que le chassis ne comporte pas de traces de rouilles ou de chocs.

Pneumatiques : inspectez l'usure des pneumatiques et vérifiez qu'il n'y a pas un déséquilibre d'usure. Il est obligatoire qu’ils soient de même marque et de dimension identique sur un même essieu.

Jantes : les jantes sont les premiers témoins de chocs avec les bordures. Leur usure reflète la conduite des propriétaires précédents.

Tableau de bord : prenez le temps d'inspecter le tableau de bord et de tester l'intégralité des interrupteurs et comodos.

Climatisation, siège chauffants... : si le véhicule en est équipé, vérifiez qu'ils fonctionnent.




La mécanique


Les fuites : si le moteur comporte des traces d'huile fraîches, en particulier le bas moteur cela nécessitera généralement le remplacement d'un joint (réparation qui peut être onéreuse).

La batterie : l'oxydation sur les bornes est révélateur d'un manque d'entretien ou d'une usure avancée de la batterie. La corrosion des tôles qui supportent la batterie est généralement un bon indicateur de l'état de corrosion du véhicule.

Les durites : elles ne doivent pas comporter de fuites, d'hernies ou de craquelures.

L'huile : vérifiez toujours le niveau et la consistance de l'huile. À froid, ouvrez le bouchon d'huile et assurez vous qu'il n'y a pas de traces d'huile crémeuse. Cette mousse jaunâtre est révélatrice d'une fuite interne : le liquide de refroidissement se mélange avec l'huile moteur.

Circuit de refroidissement : vérifiez le niveau de liquide de refroidissement, et l'absence de fuite dans le circuit, en particulier sous le radiateur.

Liquide de frein : comme pour les autres liquides, il est prudent de vérifier le niveau du liquide de frein.

Disque de frein : un contrôle visuel des disques donnera une idée de son état d'usure. un disque doit être remplacé lorsqu'il a perdu entre 10 et 15% de son épaisseur.

Plaquette : même si le remplacement des plaquettes est une opération courante, il est préférable d'en contrôler l'usure.



L'essai routier


Le moteur au ralenti : démarrez le moteur, idéalement à froid, et écoutez le bruit. Des bruits anormaux, des cliquetis, des cognements sont autant de futurs problèmes. Le régime moteur doit être régulier. Les fumées d'échappement sont un indicateur de l'état interne du moteur.

Le moteur roulant : sur route, il ne doit pas y avoir de trous à l'accélération ou de bruits suspects. À chaud, accélérez jusqu'à la zone rouge du compte-tours et contrôlez le comportement du moteur lorsqu'il monte en régime.

L'embrayage : frein à main serré, passez une vitesse (seconde ou troisième), et embrayez. Si le moteur ne cale pas, il faudra prévoir le changement de l'embrayage, qui est une opération onéreuse.

La boite de vitesse : sur route, passez toutes les vitesses, y compris la marche arrière. Les vitesses ne doivent pas sauter, craquer ou claquer. Une vitesse qui a du mal à l'enclencher est révélateur d'une usure de la boite.

Tenue de route : sur une route droite, laissez le véhicule prendre sa trajectoire naturelle en relâchant légèrement le volant. Le véhicule doit idéalement rester dans l'axe de la route. Le contrôle technique exige une déviation inférieure à 8m sur 100m parcourus.

Le freinage : en ligne droite, après s'être assuré qu'il n'y ait pas de véhicule derrière, freinez en laissant la direction légèrement flottante. Le véhicule ne doit pas tirer à droite ou à gauche.

La direction : elle ne doit pas comporter de points durs, ni de jeu. Un jeu trop important peut être un refus au contrôle technique.

Answer by Answiki on 10/21/2021 at 06:47:37 PM

Lors de l'achat d'un véhicule d'occasion, plusieurs points sont à vérifier.


Documents administratifs et entretien


Certificat d'immatriculation : vérifiez que le certificat est en règle et au nom du propriétaire

Histovec : demander au vendeur de vous transmettre l'histovec du véhicule, vous pourrez vérifier l'historique et le kilométrage du véhicule.

Numéro de série : vérifiez que le numéro de série du certificat d'immatriculation correspond bien avec celui du véhicule.

Carnet d'entretien : l'ensemble des visites d'entretien devrait idéalement être présentes sur le carnet. Vérifier que l'entretien réalisé correspond bien au plan d'entretien préconisé par le constructeur et qu'il n'y a longues périodes au cours desquelles l'entretien n'aurait pas été fait.

Factures : les factures vous donne une idée des réparations qui ont été faites. Vous saurez notamment si le véhicule a été réparé dans le réseau de la marque ou chez un garagiste indépendant.


Examen statique


Peinture : des différences de teinte sont généralement le reflet de réparations consécutives à des chocs ou des accidents. Une peau d'orange est aussi révélateur d'un élément repeint.

Carrosserie : l'alignement des éléments de carrosserie est un indicateur de pièces changées ou réparée. Il existe des petits outils portatifs mesurant l'épaisseur de peinture. Ces appareils sont très efficaces pour détecter des sur-épaisseurs, généralement dues à un excès de mastique ou plusieurs couches de peinture.

Les ouvrants : les portes, haillons, coffres, capots, trappe à carburant, etc doivent s'ouvrir et se fermer sans jeu et sans difficulté.

Vitres : vérifiez que les vitrages ne sont pas fissuré, fêlés et ne comportent pas d'impactes.

Joints : vérifiez l'état et l'étanchéité des joints (portière, vitres, hayon ...).

Chassis : vérifiez que le chassis ne comporte pas de traces de rouilles ou de chocs.

Pneumatiques : inspectez l'usure des pneumatiques et vérifiez qu'il n'y a pas un déséquilibre d'usure. Il est obligatoire qu’ils soient de même marque et de dimension identique sur un même essieu.

Jantes : les jantes sont les premiers témoins de chocs avec les bordures. Leur usure reflète la conduite des propriétaires précédents.

Tableau de bord : prenez le temps d'inspecter le tableau de bord et de tester l'intégralité des interrupteurs et comodos.

Climatisation, siège chauffants... : si le véhicule en est équipé, vérifiez qu'ils fonctionnent.




La mécanique


Les fuites : si le moteur comporte des traces d'huile fraîches, en particulier le bas moteur cela nécessitera généralement le remplacement d'un joint (réparation qui peut être onéreuse).

La batterie : l'oxydation sur les bornes est révélateur d'un manque d'entretien ou d'une usure avancée de la batterie. La corrosion des tôles qui supportent la batterie est généralement un bon indicateur de l'état de corrosion du véhicule.

Les durites : elles ne doivent pas comporter de fuites, d'hernies ou de craquelures.

L'huile : vérifiez toujours le niveau et la consistance de l'huile. À froid, ouvrez le bouchon d'huile et assurez vous qu'il n'y a pas de traces d'huile crémeuse. Cette mousse jaunâtre est révélatrice d'une fuite interne : le liquide de refroidissement se mélange avec l'huile moteur.

Circuit de refroidissement : vérifiez le niveau de liquide de refroidissement, et l'absence de fuite dans le circuit, en particulier sous le radiateur.

Liquide de frein : comme pour les autres liquides, il est prudent de vérifier le niveau du liquide de frein.

Disque de frein : un contrôle visuel des disques donnera une idée de son état d'usure. un disque doit être remplacé lorsqu'il a perdu entre 10 et 15% de son épaisseur.

Plaquette : même si le remplacement des plaquettes est une opération courante, il est préférable d'en contrôler l'usure.



L'essai routier


Le moteur au ralenti : démarrez le moteur, idéalement à froid, et écoutez le bruit. Des bruits anormaux, des cliquetis, des cognements sont autant de futures problèmes. Le régime moteur doit être régulier. Les fumées d'échappement sont un indicateur de l'état interne du moteur.

Le moteur roulant : sur route, il ne doit pas y avoir de trous à l'accélération ou de bruits suspects. À chaud, accélérez jusqu'à la zone rouge du compte-tours et contrôlez le comportement du moteur lorsqu'il monte en régime.

L'embrayage : frein à main serré, passez une vitesse (seconde ou troisième), et embrayez. Si le moteur ne cale pas, il faudra prévoir le changement de l'embrayage, qui est une opération onéreuse.

La boite de vitesse : sur route, passez toutes les vitesses, y compris la marche arrière. Les vitesses ne doivent pas sauter, craquer ou claquer.

Tenue de route : sur une route droite, laissez le véhicule prendre sa trajectoire naturelle en relâchant légèrement le volant. Le véhicule doit idéalement doit rester dans l'axe de la route. Le contrôle technique exige une déviation inférieure à 8m sur 100m parcourus.

Le freinage : en ligne droite, après s'être assuré qu'il n'y ait pas de véhicule derrière, freinez en laissant la direction légèrement libre. Le véhicule ne doit pas tirer à droite ou à gauche.

La direction : elle ne doit pas comporter de points durs ni de jeu. Un jeu trop important peut être un refus au contrôle technique et n'évolue qu'en s’aggravant.




Answer by Answiki on 10/21/2021 at 06:47:02 PM

Lors de l'achat d'un véhicule d'occasion, plusieurs points sont à vérifier.


Documents administratifs et entretien


Certificat d'immatriculation : vérifiez que le certificat est en règle et au nom du propriétaire

Histovec : demander au vendeur de vous transmettre l'histovec du véhicule, vous pourrez vérifier l'historique et le kilométrage du véhicule.

Numéro de série : vérifiez que le numéro de série du certificat d'immatriculation correspond bien avec celui du véhicule.

Carnet d'entretien : l'ensemble des visites d'entretien devrait idéalement être présentes sur le carnet. Vérifier que l'entretien réalisé correspond bien au plan d'entretien préconisé par le constructeur et qu'il n'y a longues périodes au cours desquelles l'entretien n'aurait pas été fait.

Factures : les factures vous donne une idée des réparations qui ont été faites. Vous saurez notamment si le véhicule a été réparé dans le réseau de la marque ou chez un garagiste indépendant.


Examen statique


Peinture : des différences de teinte sont généralement le reflet de réparations consécutives à des chocs ou des accidents. Une peau d'orange est aussi révélateur d'un élément repeint.

Carrosserie : l'alignement des éléments de carrosserie est un indicateur de pièces changées ou réparée. Il existe des petits outils portatifs mesurant l'épaisseur de peinture. Ces appareils sont très efficaces pour détecter des sur-épaisseurs, généralement dues à un excès de mastique ou plusieurs couches de peinture.

Les ouvrants : les portes, haillons, coffres, capots, trappe à carburant, etc doivent s'ouvrir et se fermer sans jeu et sans difficulté.

Vitres : vérifiez que les vitrages ne sont pas fissuré, fêlés et ne comportent pas d'impactes.

Joints : vérifiez l'état et l'étanchéité des joints (portière, vitres, hayon ...).

Chassis : vérifiez que le chassis ne comporte pas de traces de rouilles ou de chocs.

Pneumatiques : inspectez l'usure des pneumatiques et vérifiez qu'il n'y a pas un déséquilibre d'usure. Il est obligatoire qu’ils soient de même marque et de dimension identique sur un même essieu.

Jantes : les jantes sont les premiers témoins de chocs avec les bordures. Leur usure reflète la conduite des propriétaires précédents.

Tableau de bord : prenez le temps d'inspecter le tableau de bord et de tester l'intégralité des interrupteurs et comodos.

Climatisation, siège chauffants... : si le véhicule en est équipé, vérifiez qu'ils fonctionnent.




La mécanique


Les fuites : si le moteur comporte des traces d'huile fraîches, en particulier le bas moteur cela nécessitera généralement le remplacement d'un joint (réparation qui peut être onéreuse).

La batterie : l'oxydation sur les bornes est révélateur d'un manque d'entretien ou d'une usure avancée de la batterie. La corrosion des tôles qui supportent la batterie est généralement un bon indicateur de l'état de corrosion du véhicule.

Les durites : elles ne doivent pas comporter de fuites, d'hernies ou de craquelures.

L'huile : vérifiez toujours le niveau et la consistance de l'huile. À froid, ouvrez le bouchon d'huile et assurez vous qu'il n'y a pas de traces d'huile crémeuse. Cette mousse jaunâtre est révélatrice d'une fuite interne : le liquide de refroidissement se mélange avec l'huile moteur.

Circuit de refroidissement : vérifiez le niveau de liquide de refroidissement, et l'absence de fuite dans le circuit, en particulier sous le radiateur.

Liquide de frein : comme pour les autres liquides, il est prudent de vérifier le niveau du liquide de frein.

Disque de frein : un contrôle visuel des disques donnera une idée de son état d'usure. un disque doit être remplacé lorsqu'il a perdu entre 10 et 15% de son épaisseur.

Plaquette : même si le remplacement des plaquettes n'est pas particulièrement onéreux, il est préférable d'en contrôler l'usure.



L'essai routier


Le moteur au ralenti : démarrez le moteur, idéalement à froid, et écoutez le bruit. Des bruits anormaux, des cliquetis, des cognements sont autant de futures problèmes. Le régime moteur doit être régulier. Les fumées d'échappement sont un indicateur de l'état interne du moteur.

Le moteur roulant : sur route, il ne doit pas y avoir de trous à l'accélération ou de bruits suspects. À chaud, accélérez jusqu'à la zone rouge du compte-tours et contrôlez le comportement du moteur lorsqu'il monte en régime.

L'embrayage : frein à main serré, passez une vitesse (seconde ou troisième), et embrayez. Si le moteur ne cale pas, il faudra prévoir le changement de l'embrayage, qui est une opération onéreuse.

La boite de vitesse : sur route, passez toutes les vitesses, y compris la marche arrière. Les vitesses ne doivent pas sauter, craquer ou claquer.

Tenue de route : sur une route droite, laissez le véhicule prendre sa trajectoire naturelle en relâchant légèrement le volant. Le véhicule doit idéalement doit rester dans l'axe de la route. Le contrôle technique exige une déviation inférieure à 8m sur 100m parcourus.

Le freinage : en ligne droite, après s'être assuré qu'il n'y ait pas de véhicule derrière, freinez en laissant la direction légèrement libre. Le véhicule ne doit pas tirer à droite ou à gauche.

La direction : elle ne doit pas comporter de points durs ni de jeu. Un jeu trop important peut être un refus au contrôle technique et n'évolue qu'en s’aggravant.




Answer by Answiki on 10/21/2021 at 06:46:31 PM

Lors de l'achat d'un véhicule d'occasion, plusieurs points sont à vérifier.


Documents administratifs et entretien


Certificat d'immatriculation : vérifiez que le certificat est en règle et au nom du propriétaire

Histovec : demander au vendeur de vous transmettre l'histovec du véhicule, vous pourrez vérifier l'historique et le kilométrage du véhicule.

Numéro de série : vérifiez que le numéro de série du certificat d'immatriculation correspond bien avec celui du véhicule.

Carnet d'entretien : l'ensemble des visites d'entretien devrait idéalement être présentes sur le carnet. Vérifier que l'entretien réalisé correspond bien au plan d'entretien préconisé par le constructeur et qu'il n'y a longues périodes au cours desquelles l'entretien n'aurait pas été fait.

Factures : les factures vous donne une idée des réparations qui ont été faites. Vous saurez notamment si le véhicule a été réparé dans le réseau de la marque ou chez un garagiste indépendant.


Examen statique


Peinture : des différences de teinte sont généralement le reflet de réparations consécutives à des chocs ou des accidents. Une peau d'orange est aussi révélateur d'un élément repeint.

Carrosserie : l'alignement des éléments de carrosserie est un indicateur de pièces changées ou réparée. Il existe des petits outils portatifs mesurant l'épaisseur de peinture. Ces appareils sont très efficaces pour détecter des sur-épaisseurs, généralement dues à un excès de mastique ou plusieurs couches de peinture.

Les ouvrants : les portes, haillons, coffres, capots, trappe à carburant, etc doivent s'ouvrir et se fermer sans jeu et sans difficulté.

Vitres : vérifiez que les vitrages ne sont pas fissuré, fêlés et ne comportent pas d'impactes.

Joints : vérifiez l'état et l'étanchéité des joints (portière, vitres, hayon ...).

Chassis : vérifiez que le chassis ne comporte pas de traces de rouilles ou de chocs.

Pneumatiques : inspectez l'usure des pneumatiques et vérifiez qu'il n'y a pas un déséquilibre d'usure. Il est obligatoire qu’ils soient de même marque et de dimension identique sur un même essieu.

Jantes : les jantes sont les premiers témoins de chocs avec les bordures. Leur usure reflète la conduite des propriétaires précédents.

Tableau de bord : prenez le temps d'inspecter le tableau de bord et de tester l'intégralité des interrupteurs et comodos.

Climatisation, siège chauffants... : si le véhicule en est équipé, vérifiez qu'ils fonctionnent.




La mécanique


Les fuites : si le moteur comporte des traces d'huile fraîches, en particulier le bas moteur cela nécessitera généralement le remplacement d'un joint (réparation qui peut être onéreuse).

La batterie : l'oxydation sur les bornes est révélateur d'un manque d'entretien ou d'une usure avancée de la batterie. La corrosion des tôles qui supportent la batterie est généralement un bon indicateur de l'état de corrosion du véhicule.

Les durites : elles ne doivent pas comporter de fuites, d'hernies ou de craquelures.

L'huile : vérifiez toujours le niveau et la consistance de l'huile. À froid, ouvrez le bouchon d'huile et assurez vous qu'il n'y a pas de traces d'huile crémeuse. Cette mousse jaunâtre est révélatrice d'une fuite interne : le liquide de refroidissement se mélange avec l'huile moteur.

Circuit de refroidissement : vérifiez le niveau de liquide de refroidissement, et l'absence de fuite dans le circuit, en particulier sous le radiateur.

Liquide de frein : comme pour les autres liquides, il est prudent de vérifier le niveau du liquide de frein.

Disque de frein : un contrôle visuel des disques donnera une idée de son état d'usure. un disque doit être remplacé lorsqu'il a perdu entre 10 et 15% de son épaisseur.

Plaquette : même si le replacement des plaquettes n'est pas particulièrement onéreux, il est préférable d'en contrôler l'usure.



L'essai routier


Le moteur au ralenti : démarrez le moteur, idéalement à froid, et écoutez le bruit. Des bruits anormaux, des cliquetis, des cognements sont autant de futures problèmes. Le régime moteur doit être régulier. Les fumées d'échappement sont un indicateur de l'état interne du moteur.

Le moteur roulant : sur route, il ne doit pas y avoir de trous à l'accélération ou de bruits suspects. À chaud, accélérez jusqu'à la zone rouge du compte-tours et contrôlez le comportement du moteur lorsqu'il monte en régime.

L'embrayage : frein à main serré, passez une vitesse (seconde ou troisième), et embrayez. Si le moteur ne cale pas, il faudra prévoir le changement de l'embrayage, qui est une opération onéreuse.

La boite de vitesse : sur route, passez toutes les vitesses, y compris la marche arrière. Les vitesses ne doivent pas sauter, craquer ou claquer.

Tenue de route : sur une route droite, laissez le véhicule prendre sa trajectoire naturelle en relâchant légèrement le volant. Le véhicule doit idéalement doit rester dans l'axe de la route. Le contrôle technique exige une déviation inférieure à 8m sur 100m parcourus.

Le freinage : en ligne droite, après s'être assuré qu'il n'y ait pas de véhicule derrière, freinez en laissant la direction légèrement libre. Le véhicule ne doit pas tirer à droite ou à gauche.

La direction : elle ne doit pas comporter de points durs ni de jeu. Un jeu trop important peut être un refus au contrôle technique et n'évolue qu'en s’aggravant.




Answer by Answiki on 10/21/2021 at 06:43:20 PM

Lors de l'achat d'un véhicule d'occasion, plusieurs points sont à vérifier.


Documents administratifs et entretien


Certificat d'immatriculation : vérifiez que le certificat est en règle et au nom du propriétaire

Histovec : demander au vendeur de vous transmettre l'histovec du véhicule, vous pourrez vérifier l'historique et le kilométrage du véhicule.

Numéro de série : vérifiez que le numéro de série du certificat d'immatriculation correspond bien avec celui du véhicule.

Carnet d'entretien : l'ensemble des visites d'entretien devrait idéalement être présentes sur le carnet. Vérifier que l'entretien réalisé correspond bien au plan d'entretien préconisé par le constructeur et qu'il n'y a longues périodes au cours desquelles l'entretien n'aurait pas été fait.

Factures : les factures vous donne une idée des réparations qui ont été faites. Vous saurez notamment si le véhicule a été réparé dans le réseau de la marque ou chez un garagiste indépendant.


Examen statique


Peinture : des différences de teinte sont généralement le reflet de réparations consécutives à des chocs ou des accidents. Une peau d'orange est aussi révélateur d'un élément repeint.

Carrosserie : l'alignement des éléments de carrosserie est un indicateur de pièces changées ou réparée. Il existe des petits outils portatifs mesurant l'épaisseur de peinture. Ces appareils sont très efficaces pour détecter des sur-épaisseurs, généralement dues à un excès de mastique ou plusieurs couches de peinture.

Vitres : vérifiez que les vitrages ne sont pas fissuré, fêlés et ne comportent pas d'impactes.

Joints : vérifiez l'état et l'étanchéité des joints (portière, vitres, hayon ...).

Chassis : vérifiez que le chassis ne comporte pas de traces de rouilles ou de chocs.

Pneumatiques : inspectez l'usure des pneumatiques et vérifiez qu'il n'y a pas un déséquilibre d'usure. Il est obligatoire qu’ils soient de même marque et de dimension identique sur un même essieu.

Tableau de bord : prenez le temps d'inspecter le tableau de bord et de tester l'intégralité des boutons.

Climatisation, siège chauffants... : si le véhicule en est équipé, vérifiez qu'ils fonctionnent.

Les ouvrants : les portes, haillons, coffres, capots, trappe à carburant, etc doivent s'ouvrir et se fermer sans jeu et sans difficulté.



La mécanique


Les fuites : si le moteur comporte des traces d'huile fraîches, en particulier le bas moteur cela nécessitera généralement le remplacement d'un joint. Réparation qui peut être onéreuse.

La batterie : l'oxydation sur les bornes peut être révélateur d'un manque d'entretien ou d'une usure avancée de la batterie. La corrosion des tôles qui supportent la batterie est généralement un bon indicateur de l'état de corrosion du véhicule.

Les durites : elles ne doivent pas comporter de fuites, d'hernies ou de craquelures.

L'huile : vérifiez toujours le niveau et la consistance de l'huile. À froid, ouvrez le bouchon d'huile et assurez vous qu'il n'y a pas de traces d'huile crémeuse. Cette mousse jaunâtre est révélatrice d'une fuite interne : le liquide de refroidissement se mélange avec l'huile moteur.

Circuit de refroidissement : vérifiez le niveau de liquide de refroidissement, et l'absence de fuite dans le circuit, en particulier le radiateur.

Liquide de frein : comme pour les autres liquide, il est prudent de vérifier le niveau du liquide de frein.

Disque de frein : un contrôle visuel des disques donnera une idée de son état d'usure. un disque doit être remplacé lorsqu'il a perdu entre 10 et 15% de son épaisseur.

Plaquette : même si le replacement des plaquettes n'est pas particulièrement onéreux, il est préférable d'en contrôler l'usure.



L'essai routier


Le moteur au ralenti : démarrez le moteur, idéalement à froid, et écoutez le bruit. Des bruits anormaux, des cliquetis, des cognements sont autant de futures problèmes. Le régime moteur doit être régulier. Les fumées d'échappement sont un indicateur de l'état interne du moteur.

Le moteur roulant : sur route, il ne doit pas y avoir de trous à l'accélération ou de bruits suspects. À chaud, accélérez jusqu'à la zone rouge du compte-tours et contrôlez le comportement du moteur lorsqu'il monte en régime.

L'embrayage : frein à main serré, passez une vitesse (seconde ou troisième), et embrayez. Si le moteur ne cale pas, il faudra prévoir le changement de l'embrayage, qui est une opération onéreuse.

La boite de vitesse : sur route, passez toutes les vitesses, y compris la marche arrière. Les vitesses ne doivent pas sauter, craquer ou claquer.

Tenue de route : sur une route droite, laissez le véhicule prendre sa trajectoire naturelle en relâchant légèrement le volant. Le véhicule doit idéalement doit rester dans l'axe de la route. Le contrôle technique exige une déviation inférieure à 8m sur 100m parcourus.

Le freinage : en ligne droite, après s'être assuré qu'il n'y ait pas de véhicule derrière, freinez en laissant la direction légèrement libre. Le véhicule ne doit pas tirer à droite ou à gauche.

La direction : elle ne doit pas comporter de points durs ni de jeu. Un jeu trop important peut être un refus au contrôle technique et n'évolue qu'en s’aggravant.




Answer by Answiki on 10/21/2021 at 06:42:41 PM

Lors de l'achat d'un véhicule d'occasion, plusieurs points sont à vérifier.


Documents administratifs et entretien


Certificat d'immatriculation : vérifiez que le certificat est en règle et au nom du propriétaire

Histovec : demander au vendeur de vous transmettre l'histovec du véhicule, vous pourrez vérifier l'historique et le kilométrage du véhicule.

Numéro de série : vérifiez que le numéro de série du certificat d'immatriculation correspond bien avec celui du véhicule.

Carnet d'entretien : l'ensemble des visites d'entretien devrait idéalement être présentes sur le carnet. Vérifier que l'entretien réalisé correspond bien au plan d'entretien préconisé par le constructeur et qu'il n'y a longues périodes au cours desquelles l'entretien n'aurait pas été fait.

Factures : les factures vous donne une idée des réparations qui ont été faites. Vous saurez notamment si le véhicule a été réparé dans le réseau de la marque ou chez un garagiste indépendant.


Examen statique


Peinture : des différences de teinte sont généralement le reflet de réparations consécutives à des chocs ou des accidents. Une peau d'orange est aussi révélateur d'un élément repeint.

Carrosserie : l'alignement des éléments de carrosserie est un indicateur de pièces changées ou réparée. Il existe des petits outils portatifs mesurant l'épaisseur de peinture. Ces appareils sont très efficaces pour détecter des sur-épaisseurs, généralement dues à un excès de mastique.